La Constitution

CONST

Projet de révision de la Constitution

page de garde constitution 2020  FR

Le Règlement

regfr

Publications

couverture Revue fr   4.

Organigramme

francais

Activités du Conseil

Proclamation portant résultats définitifs du référendum du 1er Novembre 2020 sur le projet de révision de la Constitution par le Président du Conseil constitutionnel

En matière d'exception d’inconstitutionnalité

Choisir une année
 2019  2020                                                                                                                  

En matière de contrôle de constitutionnalité et de conformité, à la Constitution

Choisir une année
1989 1991 1995                                                                      

En matière électorale

 

 

Curriculum Vitae de Son Excellence       

Monsieur Mourad MEDELCI

Président du conseil constitutionnel

***

                         

 

 

Nom :                          MEDELCI

Prénom :                     Mourad

Date de naissance :  30 Avril 1943 à Tlemcen

Fonction :                   Président du conseil constitutionnel

 

   I – Titres et diplômes :

- 1962            Baccalauréat série Math-élémentaires

       - 196       Licence en Sciences économiques (Université d'Alger)

       - 196       D.E.S. en Sciences économiques (Université d'Alger)   

       1969   Stage d'une année à l’INSEE de Paris (Division des Programmes)

   II –: Principales fonctions occupées avant la nomination en qualité de    Membre du Gouvernement :

- Attaché à la Direction Financière de la Société Nationale de l'Electricité et du Gaz (SONELGAZ)

- Directeur adjoint des Finances à l'Organisme Algéro-Français de la Coopération Industrielle (O.C.I.)

- Directeur Financier de la Société d'Etudes et de Réalisation Industrielles (S.N.E.R.I.)

- Président Directeur Général de la Société Algéro-Suisse d'Etudes et de Réalisation Industrielles (S.O.M.E.R.I.)

- Directeur Général de la Société Nationale des Tabacs et Allumettes (S.N.T.A.)

- Directeur Général de la S.N.E.R.I. (Société Nationale d’Etudes et de Réalisations Industrielles)

III – Principales fonctions politiques, parlementaires et ministérielles :

1.III Fonction publique

- Secrétaire Général du Ministère du Commerce (1980-1988).

- Président du Fonds de Participation des Industries (1988)

                                                                                                                …/…

2.III Gouvernement Algérien

- Ministre du Commerce                                   (1988 - 1989)

- Ministre Délégué au Budget                            (1990 - 1991)

- Ministre du Commerce                                   (1999 - 2001)

- Ministre des Finances                                       (2001 - 2002)

- Conseiller de S.E.M. le Président de la République  (2002 - 1er mai 2005)

- Ministre des Finances                                     (mai 2005 – juin 2007)

- Ministre des Affaires Etrangères                     (4 juin 2007 au 09 septembre 2013)

- Président du Conseil Constitutionnel              (12 septembre 2013 à ce jour)

   Algérien

  

   IV Autres informations que vous souhaiteriez faire connaître :

   1.IV Monde associatif

  - 1993          Co-organisateur du Colloque Maghrébin des 700 chefs d’entreprises

                     (Palais des congrès à Marrakech)

 - 1996          Vice-Président de la Fondation Emir Abdelkader

- 1997          Membre fondateur de l’Association pour les Relations Internationales

                     (A.R.I.)

- 1998          Président fondateur de l’Association pour la Promotion de

                     L’Eco-Efficacité et de la Qualité en Entreprise (APEQUE)

  2.IV International

- Membre du PANEL des Eminentes Personnalités Africaines chargées de superviser le Mécanisme d'Evaluation par les Pairs M.A.E.P. (2003 - 2005)

 

 

Autres Actes

Mémoire en interprétation des dispositions de la Constitution relatives au premier renouvellement partiel des membres désignés du Conseil de la Nation.

(Constitution de 1996)

1 - L'opération de renouvellement de la moitié des membres du Conseil de la Nation, conformément à la disposition transitoire prévue à l'article 181 de la Constitution constitue un cas exceptionnel à la règle générale énoncée aux alinéas 2 et 3 de l'article 102 de la Constitution. Elle se présente une fois dans la vie du Conseil de la Nation....
 

liresuitearabe