Communiqué du 25 février 2006

Conformément aux dispositions du Règlement fixant les règles de fonctionnement du Conseil constitutionnel et après avoir été rendu destinataire de l'ensemble des procès-verbaux de dépouillement des voix relatifs au scrutin qui a eu lieu le 23 février 2006 dans les wilayas de Béjaia, Béchar, Tizi-Ouzou, Médéa et Oran en vue du remplacement de membres élus au Conseil de la Nation, établis par les bureaux de vote des wilayas concernées. Le Conseil constitutionnel s'est réuni les 24 et 25 février 2006 à l'effet d'examiner les résultats consignés dans lesdits procès-verbaux.

Après avoir rectifié les erreurs matérielles constatées, le Conseil constitutionnel a rendu une proclamation n° 01-06 en date du 25 février 2006 qui a été notifiée au Président du Conseil de la Nation et au Ministre d'Etat, Ministre de l'Intérieur et des Collectivités locales, et sera publiée au Journal officiel de la république Algérienne Démocratique et Populaire.

Les résultats contenus dans la proclamation ont été arrêtés comme suit :

• nombre de wilayas concernées : 05

• nombre de sièges à pourvoir : 06

Les candidats élus en vue de pourvoir aux sièges vacants au Conseil de la Nation sont :

1- Pour la wilaya de Béjaia, le candidat TAZDAIT Salah, du Parti du Front de Libération Nationale.

2- Pour la wilaya de Béchar, le candidat ABID Mahamed, du Parti du Mouvement de la Société Pour la Paix.

3- Pour la wilaya de Tizi-Ouzou :

• le candidat LANASRI Ali, du Parti du Front de Libération Nationale.

• le candidat ARABI Rachid, du Parti du Rassemblement pour la Culture et la Démocratie.

4- Pour la wilaya de Médéa, le candidat BOUKHARI Idris, du Parti du Front de Libération Nationale.

5- Pour la wilaya d'Oran, le candidat REGUIG Salah Eddine, du Parti du Front de Libération Nationale.

En outre, le Conseil constitutionnel, en application de l'article 148 de la loi organique relative au régime électoral, modifiée et complétée, a ouvert le délai de recours qui prendra fin le dimanche 26 février 2006 à 20 heures.  

Le Conseil constitutionnel